Aux portes de la Rance, la presqu’île de la Cité d’Alet fut le site de la première agglomération. Entre les vestiges de l’ancienne cité gallo-romaine, les fortifications de Vauban ou encore le Mémorial 39/45, blockhaus aménagé en musée, cette promenade dans le quartier de la vieille ville est une invitation à la découverte de ce lieu empreint d’histoire.

Vous pouvez également retrouver d’autres balades tout aussi sympathique sur ce blog.

Distance

3400 mètres

Activité

Pédestre

Difficulté

Facile

Début du parcours

Fort du Naye

Vestiges d’un fort datant de 1843 qui surveillait à l’origine la passe d’entrée du port avant d’être transformée en écluses en 1931. De 1873 à 1923, un pont roulant conçu par l’architecte malouin Leroyer, glissait sur des rails à l’aide de chaînes, permettant le passage des piétons d’une rive à l’autre des 2 villes.

Digue des Bas-Sablons

Promenade en forme d’amphithéâtre le long d’une ancienne anse où se trouvaient des corderies et des chantiers de construction navale. La digue, longue de 750 mètres, est de construction récente. A partir de 1890, des villas ont été construites sur les parcelles libres donnant sur le front de mer. Un café en forme de rotonde fut édifié après la Seconde Guerre mondiale.

Phare des Bas-Sablons

Ce phare est situé dans l’alignement du phare du Grand Jardin, marquant le chenal d’entrée à Saint-Malo.

Cathédrale Saint-Pierre d’Aleth

Le plus ancien lieu de culte chrétien de la région dont on découvre les ruines de l’abside de l’édifice pré-roman du 10e siècle. Les vestiges retrouvés d’une église antérieure du 9e siècle ont été dégagés mais le site a révélé également les restes d’un édifice gallo-romain du 4e siècle ainsi qu’un important mobilier archéologique.

Tour Solidor

Situé sur un ancien site gallo-romain, ce donjon triple domine l’estuaire de la Rance. A l’origine, la tour fut commencée vers 1369 sur ordre du duc de Bretagne Jean IV afin de contrôler la navigation sur la Rance, seul point de passage entre les villes de l’arrière-pays et la côte. La tour est reliée par un petit pont de pierre au bastion d’entrée qui comporte deux tourelles dans sa partie nord. On peut repérer à marée basse les vestiges d’une chaussée en pierre qui menait au port gallo-romain, le niveau de la mer étant alors plus bas qu’aujourd’hui.

L’arsenal

L’arsenal créé en 1804, abrite aujourd’hui le Centre administratif des Affaires Maritimes. Dans l’ancienne Cale des Torpilleurs, on peut découvrir l’Ar Zénith, navire pionnier de la France Libre. Construit en 1939, il a été le premier navire civil à partir pour l’Angleterre le lendemain de l’Appel du Général de Gaulle. Il fut classé Monument Historique en janvier 2000.

Fin du parcours