A deux milles au large de la cité de Saint-Malo, Vauban a fait bâtir sur une tête de roche un puissant fort pour 200 hommes, doté de 10 canons de 48 livres les plus puissants de l’époque, capable de verrouiller l’entrée de la fosse aux Normands d’où les flottes anglaises et hollandaises tentaient de raser la cité corsaire.

C’est en 1988 que des passionnés d’aventures maritimes et de vieilles pierres prirent conscience de la valeur historique de ce patrimoine en péril d’abandon, que les bombardements en 1944 pour la libération de Saint-Malo avaient considérablement endommagé. Ainsi, le 29 novembre 1988 fut créée une association loi 1901 : La Compagnie du Fort de la Conchée, qui depuis s’acharne avec un succès reconnu, à restaurer cette œuvre majeure du génie militaire de Vauban.